Rechercher

L'accueil du chiot.

Dernière mise à jour : 22 août 2020


L'accueil d'un chiot.

Et voilà... vous l'avez voulu, vous l'avez attendu...ou bien il s'agit d'un coup de coeur. Quoiqu'il en soit une petite boule de poils craquante vient d'arriver dans votre vie.

Il est tout mignon, avec sa petite bouille craquante! MAIS! (parce qu'il y a des MAIS!)

Votre petit "Médor" vient d'un seul coup de perdre tous ses repères: Il a quitté brusquement les congénères qu'il a côtoyé jusqu'à présent, ses frères et soeurs de portée, sa maman, les personnes qui se sont jusqu'alors occupées de lui, les lieux qu'il a toujours connu, enfin bref, tout ce qui faisait son quotidien depuis sa naissance. Et boum !!! Il se retrouve en territoire inconnu, seul, avec des individus inconnus après parfois plusieurs heures de voiture qui, s'il n'y a pas été suffisamment habitué durant ses 2 premiers mois de vie, sont susceptibles de l'avoir perturbé.

Pas cool, n'est-ce pas?

et au terme de cette première journée loin des siens, on va lui demander de rester seul toute la nuit ( bah oui quoi, faut bien l'y habituer tout de suite!).

Imaginez sa détresse! oui, il va potentiellement pleurer! oui, il va vous empêcher de dormir, oui, il va faire ses besoins! et pour peu qu'il ait affaire à une personne non avertie, dans le meilleur des cas il va être ignoré, dans le pire des cas , il va être grondé... De quoi devenir rapidement angoissé... ( bien sûr, c'est fonction de caractère du chiot! )


Mais pourquoi du coup ne pas envisager les choses différemment? prendre dès le début un bon départ? vous montrer bienveillant et compréhensif?

- vous pouvez pour les 1ères nuit vous installez dans la pièce dans laquelle votre chien sera amené à dormir; vous le rassurerez par votre présence; vous pourrez lui parler s'il pleure.

Au bout de quelques jours, lorsqu'il sera acclimaté et qu'il aura commencé à apprendre un peu la solitude, vous réintégrerez votre chambre; pourquoi pas en laissant votre porte ouverte quelques jours supplémentaires.

- Vous veillerez à ne pas réagir au pipis/cacas qui ne manqueront pas de se produire à l'intèrieur; l'apprentissage de la propreté fera l'objet d'un autre post.

- Vous lui offrirez un emplacement de repos confortable, où il pourra s'installer s'il le désire.

- vous lui laisserez à disposition une gamelle d'eau, y compris la nuit.


ça , c'était pour sa 1ère journée chez vous. Mais ensuite? Ensuite, il va explorer , votre chiot, il va découvrir son environnement : donc, il va mordiller, un peu tout et n'importe quoi, y compris vous, il va grimper, parfois se mettre en danger..

- plutôt que de ne plus avoir que vos yeux pour pleurer : ANTICIPER.

et là globalement, anticiper, c'est RANGER; ranger vos chaussure dans les placards, fermer les portes, cacher les fils électriques, enlever tout ce qu'il y a sur votre table basse (télécommandes, magazines etc..) , cacher votre poubelle; et oui, ça a de l'imagination un chiot.Dites vous bien que ce ne sera que provisoire! En grandissant , votre chien délaissera ce genre d'occupation.

- ne grondez pas si "le mal" est fait: cela n'aboutirai qu'à stresser votre chiot.

- fournissez à votre chiot de quoi satisfaire son activité masticatoire: kong farci, sabot de veau etc...


ET APRES: de façon concommitante à tout ce qui précède, vous commencerez l'éducation de votre chiot, dans le respect de son caractère, de ses émotions, de ses possibilités!










27 vues0 commentaire